Warning: assert(): Assertion failed in /home/galoukout5/public_html/wp-content/themes/magazine-plus/template-parts/content-single.php on line 1

Une page de créole du Nord (1818)

Par Max Manigat*

            Dans son volumineux ouvrage bilingue créole-français : Moso chwazi pawòl ki ekri an kreyòl ayisyen. Anthologie de la littérature créole haïtienne (1999, 449 p.) Jean-Claude BAJEUX publie la première scène (pages 17-23) de la pièce de Juste CHANLATTE, Comte des Rosiers : « L’Entrée du Roi en sa capitale en janvier 1818, an 15ème de l’Indépendance d’Hayti. Opéra vaudeville en un acte. Scène première. Sans-Souci, Imprimerie royale, 1818. »

L’auteur de l’anthologie,  docteur ès-lettres, nous rend un grand service en reproduisant et en traduisant en français un bon nombre de « Tèks ki pi ansyen yo » (pages 1-30). Grand merci !

Je suis content, même « aux anges » triplement parce que : 1)j’aime le créole,  2) j’affectionne particulièrement tout ce qui est écrit en créole ancien, et 3) je m’intéresse énormémentt à tout ce qui touche la vie du Roi Christophe. Ainsi, c’est comme si Jean-Claude demandait à un « malade affaibli s’il voulait du bouillon ». Je me suis précipité sur le texte, je l’ai transcrit en orthographe officielle et, en plus, j’ai mis entre deux crochets […] les mots du créole moderne à côté des mots de 1818.

Comme vous le voyez, ceci n’est qu’un début. Pour commencer,  je donne la première page de la pièce de Juste Chanlatte telle qu’écrite en 1818. Puis, je propose la transcription officielle.

*

Kreyòl 1818

Opera vaudeville, en un acte

Scène première

« Nou va dansé toutes danses… »

Valentin et Marguerite

MARGUERITE, un balai à la main.

Dinpis Valentin après trotté dans tête à moé, mo dire adieu sommeil, adieu repos, adieu toute 1’aute qui chose dans monde. Mais qui fête pour nous toutes! cé jordi papa nous va rivé, toute monde va présenté li bouquet à li, ma bali quienne a moe, bon coeur.

( à VALENTIN qui entre.)

Dire moé donc, Valentin! io dire nous bon papa à nous va rivé; ce pitit contents n’a contents ça, n’a voir bon maman à nous, bon Roi à nous bel pitit Prince Royal à nous aquée toutes belles Princesses Royales à nous io. Mo ta voudré io dija passé, tant coeur à moé té va content: m’après langui séché de boute à force mo ta voudré voir[1] io paraîte.

VALENTIN, des plaques de fer blanc à la main.

Oui, Marguerite, io pas dé tardé, io aprés vini. A force nous brulé d’envie et d’impatience, mo craire tête à toute monde va tourné folle; Quant é coeur à moé li après palpité, li dans delire tant comme premié fois gié à moé té contré quienne à toé.

N’a pas pitit chanté ça Valentin va chanté la sous banza à li, non : n’a pas pitits sons VALENTIN va tiré de cervelle à li, n’a pitit composé li va composé dans tête à li, jour tant monté toute zoézeaux pé dans bois pour io tandé moé chanté. Mo déjà prévini toutes nachions sans é mo io, nous va dansé toutes danses, toutes zès dans monde; n’a pas petit roulé, n’a roulé bamboula, bouguie! to pas lé jamais voir calinda, bambo[2] ha pareil à ida la io. Ah! comme nous té bienfaite couronné 1ò[3] ma ioi[4], guié! si mo té conne ça qui te maginé elle[5] 1’invention la, mo ta bobe toute poussière dans pied à li. Qui bon Roi!

*

Kreyòl 2010/2017

Opera Vodvil an yon ak

Premye sèn

« Nou va danse tout dans… »

Valanten ak Magerit

 Magerit, yon bale nan men an y (pwononse : many)

Denpi Valanten ape twote nan tèt a mwe [tèt an wen, tèt an m], mo [wen, m] dir [di] adye sonmèy, adye repo, adye tout lòt ki choz [kichòy, bagay] nan lemonn. Men ki [kalite] fèt pou nou tout!  Se jodi [a] papa nou va rive, tout monn [moùn] va prezante li bouke a li, m a ba li kyen a mwe [kin an wen, kin an m], [ake] bon kèr!

 (ake Valanten,  k ap antre)

            Dir [di] mwe [wen, m] donk [non], Valanten! yo di bon papa a  nou va rive ; se piti [ti] kontan n a kontan sa, n a vwar[1] [wè] bon maman [manman] a nou, bon Wa a nou, bèl piti [ti] Prens Wayal a nou ake tout bèl Prensès Wayal a nou yo. Mo [m, wen] ta voudre [vle] yo dija [deja] pase, tan kèr a mwe [an wen, an m] te va kontan : m apre [m ape] langi [rete soufri] seche [cheche] de bout [doubout] a fòs [afòs] mo [wen, m] ta voudre [vle] vwar[1] [wè] yo parèt.

 Valanten,  ake plak fèrblan nan men an y (pwononse : many)

Wi, Magerit, yo pa de [dwe] tade [mize], yo apre [ape] vini. Afòs nou brile [cho ake] danvi [anvi] ak enpasyans, mo [wen, m] krèr [kwè] tèt a tout monn [moùn] va tounen fòl [fou]. Kant e [kanta] kèr a mwe [an wen, an m] li apre [l ape] palpite [bat fò], li nan delir [lafyèv] tan kom [tankou] premye fwa  jye [zye] a mwe [an wen, an m] te kontre kyenn a [kin a] twe [ou].

N a [se] pa piti [ti] chante sa Valanten va chante la sou banza a li, non : n a [se] pa piti [ti] son Valanten va tire de [fè soti nan] sèrvèl a li, n a [se] pa piti [ti] konpoze li va konpoze nan tèt a li, jou [jouk] tan tout zwezo [zwazo] pe nan bwa pou yo tande mwe [wen, m] chante. Mo [wen, m] deja previni [pale davans] tout nanchon [ras] san e mo [san an mwen] yo, nou va danse tout dans, tout zè [lè] nan monn [lemonn] ;  n a pa [se pa] peti [ti] woule, n a woule banboula, bougi! [Bondye tande m! (tradiksyon Baje)] To [ou] pa le [te] jamè [janmen] vwar[1] [wè] kalenda, banmbo[2] a parèy a ida la yo [parèy a sila yo]. A! kòm [jan] nou te byenfèt [nou te byen fè] kouwonne lò[3] [yo] ma ioi[4] [ma fwa (tradiksyon Baje)], guié! [Bondye! (tradiksyon Baje)] si mo [wen, m] te konnen sa ki te majine [imajine] èl[5] [bèl] lenvansyon la, mo [wen, m] ta bob [bobo] tout pousyèr nan pye a li. Ki [kalite] bon Wa [sa]!

_________

* Max Manigat se otè : Mots créoles du Nord’Haïti… (2006)

[1] voir → vwar : anpil ansyen moùn Okap kontinye di : vwa pou : ; bwa pou : bwè, elat.

[2] bambo → banmbo : mo sa a disparèt ; li ta sanble : « banmboula ».

[3] lò → yo ; sanble se yon fot ki fèt nan konpoze liv Chanlat la

[4] ma ioi → ma fwa ; mwen kwè « ma ioi  » se yon fot ki fèt nan konpoze liv Chanlat la.

[5] èl → bèl ; sanble se yon fot ki fèt nan konpoze liv Chanlat la

 

 

 

Please share, follow and like us:
8

Warning: assert(): Assertion failed in /home/galoukout5/public_html/wp-content/themes/magazine-plus/comments.php on line 1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *